Karting-Sud.com Karting-Sud.com
Menu
Accueil
Forum
Calendrier 2017
Live Timing
Circuits
Catégories
Clubs
Résultats
Reportages
Portraits Pilotes
Contacter un officiel
Petites Annonces
Multimédia
Albums Photos
Vidéos
Fonds d'Ecrans
Liens Internet



Le Site Internet
L'association
Contacts du Site
Autocollants







OKS

13/14 mai 2006 : Championnat Inter-Régional à Alès

Le Résumé de l'Epreuve


Le week-end du 13/14 mai 2006, les pilotes de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon s’étaient donnés rendez-vous au pôle mécanique de la ville d’Alès, dans le Gard pour en découdre lors de cette 4ème journée de l’Interrégional et du Régional Languedoc, ainsi que pour la dernière journée des épreuves qualificatives aux championnats de France.
Le samedi, la météo n’a pas favorisé les pilotes découvrant la piste, puisque dès 10h00, une grosse averse vint inonder la piste. La suite de la journée aura été une alternance d’averses et de temps sec, ne permettant pas à la piste de sécher. Finalement, pour le départ des chronos, la piste s’était miraculeusement asséchée, et les épreuves ont pu se dérouler sur une piste sèche très agréable aux dire des pilotes.
Dans les coulisses de la course, on n’aura pu constater qu’un problème : la gestion des pneus. En effet, le règlement étant tout récent, il n’est pas encore « adopté » par tous les pilotes et certains tentent d’en utiliser les failles éventuelles. Des mesures vont être prises pour les courses à venir afin d’éviter certains flottements ou dérives au sujet des pneumatiques.


TTI


Venue en masse des TTI/Carbone pour cette épreuve Languedocienne. 16 pilotes au total, pour le plaisir des yeux des spectateurs et des pilotes.
Dès les chronos, 2 pilotes s’illustrent : Pascal Lavie, très en verve cette saison, ainsi que Christophe Vernet, détenteur du titre de champion de France, champion d’Italie, et surtout champion d’Europe.
En manche qualificative, Christophe Vernet n’a ni vu le drapeau à damier, ni l’extinction des feux. C’est donc Pascal Lavie, qui, malgré un départ raté remporte la manche assez aisément. 2ème durant toute la manche, Christian Weintz signe un excellent résultat en résistant au retour de Dominique Martini et Claudio Parravano, partis derniers et revenus 3ème et 4ème.
Lavie réalise le meilleur départ en préfinale, devant Weintz et Parravano. Très vite, Weintz se fait dépasser par Parravano et Martini. Christophe Vernet commence une remontée diabolique, pour échouer finalement à la 3ème place. Devant, Lavie doit cesser sa bataille avec Parravano, après son abandon. C’est finalement Parravano qui l’emporte, devant Martini, loin devant Vernet et Weintz.
Dès le départ de la finale, Vernet prend l’ascendant psychologique sur ses concurrents, en gagnant à nouveau une place. Il boucle le premier tour en deuxième place, derrière Parravano. Lavie commence une énorme remontée, signant au passage un chrono qui restera quasiment toute la course le meilleur tour. Finalement, il doit abandonner au bout de 4 tours, probablement suite à un ennui moteur. Vernet dépasse rapidement Parravano et s’envolle. Il gagnera cette finale, avec 6,5 secondes d’avance sur Parravano, Martini complète le podium, devant Weintz, très constant.


Cadets


Les deux « grands » de notre championnat interrégional se retrouvent directement en tête du classement lors des essais chronos, Belmaaziz signant la pôle devant Gilbert.
En manche qualificative, Pascal Belmaaziz s’accapare le leadership, devant Valentin Bertrand et Antoine Bilaude. Belmaaziz va s’échapper pour gagner facilement, devant Bilaude et Bertrand. On notera l’absence de Gilbert au départ.
En préfinale, Belmaaziz récidive et s’adjuge les 25 points de la victoire. Derrière, une excellente remontée de Thomas Gilbert signe son retour en course, avec, au passage, le meilleur tour. Bilaude se classe 3ème. On regrettera juste le duel entre Llinares et Bazalgette, régulier jusqu’à la fin, mais qui est allé trop loin pour les 2 pilotes. Ils perdent cher dans leur bataille puisqu’ils abandonnent tous deux dans le dernier virage, signant par la même la fin du week-end de Bazalgette.
Départ chaotique en finale, Belmaaziz et Micouleau restant sur le carreau. Profitant des déboires de son adversaire direct, Gilbert s’échappe en tête pour remporter une belle victoire, devant Bilaude et Mathieu Legendre, qui aura vécu un week-end sans encombres.


Minimes


Malheureusement très peu de pilotes dans cette catégorie, 5 pilotes se disputant la victoire.
Qualifications extrêmement serrées, avec 4 pilotes en une demi-seconde. Enzo Guibbert signant le meilleur temps, devant les deux Yohan : Rosjel et Soguel, et Navarro.
En manche qualificative, on assiste à deux belles bagarres : Rosjel contre Navarro pour la 3ème place, et Guibbert contre Soguel pour la victoire. Finalement, Guibbert s’impose, devant Soguel, Navarro complétant le podium, après l’abandon de Rosjel.
En préfinale, un très mauvais départ de Soguel ne l’a pas déstabilisé, et il récupère rapidement sa seconde place. A la mi-course, un seul petit changement en tête, avec une passe d’arme entre Guibbert et Soguel. A l’arrivée, Guibbert s’impose, une longueur devant Soguel. Navarro termine à nouveau troisième.
Même scénario en finale. Guibbert prend l’ascendant dès le départ. Vers la mi-course, Soguel passe en tête mais Guibbert, plein de professionnalisme reprend la tête définitivement quelques tours après. Il l’emporte ainsi devant Soguel, Navarro termine 3ème, après une belle bataille avec Rosjel.


OPEN


Les rotax se sont malheureusement retrouvés en Open pour cette course, puisque seulement 2 rotax max et 2 rotax max séniors étaient présents. A eux se sont rajoutés un Nationale Cup, un Léopard, et un Nationale.
Marouani signe la pôle en 54,6, preuve de la supériorité du moteur Nationale Cup face aux rotax d’Ostier ou de Rollin.
En manche qualificative, le Nationale Cup de Marouani part loin devant, mais finalement, il est rattrapé et doublé par Julien Laffon, absent des qualifications. Ce dernier l’emporte devant Marouani et Ostier, auteur du meilleur chrono, et pénalisé par les 10kg de plus que Julien Laffon.
Marouani part une fois de plus loin devant en préfinale. Laffon, Ostier et Rollin réalisent un départ très propre. Marouani reste échappé, tandis que derrière, Laffon se détache progressivement. Stéphanie Rollin, la pauvre féminine est victime d’un gripster défectueux à la roue arrière droite, finissant la course avec un pneu vide de toute pression. Finalement, Marouani gagne en Nationale Cup. Laffon termine 2ème, en rotax max et Frédéric Ostier termine 3ème, en rotax max sénior. Décidément accablée lors de cette manche, Rollin se voit déclassée pour 400g.
En finale, changement de programme, Marouani est invité cette fois à commencer la course loin derrière. Laffon s’échappe d’entrée, et demeure intouchable. Il finit ce week-end en vainqueur, et premier des Rotax Max. Frédéric Ostier, qui découvrait la piste à l’occasion, termine en seconde position, après une course très solide et sérieuse. Stéphanie Rollin a réussi à remonter après son déclassement en préfinale et termine ainsi son week-end sur une bonne note, 2ème des Rotax Max, et se trompant même de marche sur le podium (NDLA : elle est en effet montée sur la troisième marche au lieu de la seconde). On retrouve Marouani 4ème, sur Nationale Cup, et Jean Jouines, 5ème sur Nationale. Olivier Guy, le rotax sénior, quant à lui, n’aura pas vécu un week-end aussi exaltant qu’à Muret, en effet, le sympathique Languedocien termine le week-end sur un abandon.


FFSA


Très joli plateau en formule FFSA, avec un excellent niveau.
Dès les qualifications, une petite hiérarchie se dessine : Julien Gautheron, Taquet, Zervos, Carlin et Amiel mènent le bal. Chez les séniors, c’est Pomié qui explose le chrono.
La manche qualificative sera à la limite du soporifique. Et oui, pour une fois, les FFSA n’ont pas assuré le spectacle pendant une manche… Taquet signe le meilleur départ, mais Julien Gautheron lui reprend la première place au tour 2. Il ne laissera plus personne le menacer et gagne la manche qualificative, loin devant Taquet. Pour la 3ème place, Ophélie Carlin devance Zervos pour un spoiler. En sénior, Pomié termine premier, quelques secondes devant Guiraud.
En préfinale, récidive de Taquet, qui prend à nouveau le meilleur départ devant Gautheron et Amiel. Rapidement, Gautheron reprend le leadership, et Amiel commence à baisser en performance. Finalement, Gautheron remporte la manche d’une très belle manière, devant Taquet. Amiel est vite dépassé par Crassous et Zervos. Ces 2 pilotes vont se livrer une belle bagarre pour la 3ème place, finalement remportée par Crassous, lequel se fera disqualifier quelques minutes plus tard pour avoir mis des téléphones portables dans ses poches afin d’être au poids réglementaire. En sénior, Pomié caracole en tête inlassablement, mais cette fois-ci, la révolte est sonnée, et Mathieu Guiraud se fait chiper la seconde place par Pierre Texier. On regrettera juste que certains pilotes ne connaissent toujours pas le règlement : dans le tour de formation, vous avez droit de reprendre votre place seulement si le dernier ne vous a pas doublé. La sanction ne s’est pas faite attendre et le drapeau noir fut agité durant cette préfinale.
Le départ de la finale aura été le seul à échapper à Taquet. Cette fois, Gautheron s’est montré plus malin que son concurrent et s’est emparé de la tête dès les premiers mètres. En ce début de course, Gautheron, Taquet et Amiel vont se livrer une joli bagarre pour la tête, jusqu’au moment où Gautheron choisit de hausser le rythme. A ce moment là, l’intouchable Julien Gautheron s’envole, et gagne la course. Derrière, Taquet semble ne viser que la seconde place, et se contente de garder Amiel à distance. Vers la fin de course, ce dernier se fait rattraper et doubler par Ophélie Carlin, laquelle termine donc sur la dernière marche du podium. Dans le peloton, on aura remarqué la belle remontée de Crassous, ainsi que la passe d’armes entre Steible et Deotte. Chez les séniors, Pomié s’impose sans concurrence, devant un Texier de plus en plus rapide. A l’inverse de Pierre Texier, Guiraud, lui, s’est montré de plus en plus en difficultés au fil du week-end, et ne termine qu’à une 4ème place ne le récompensant pas suffisamment pour sa performance globale.


X30


« Petit » plateau en X30 pour cette 4ème manche du championnat interrégional et régional Languedoc-Roussillon avec seulement 16 pilotes.
Dès les qualifications, c’est Thomas Lara, en pneus neufs, qui signe la pôle, 64 millièmes devant Marine Duclut, elle aussi en pneus neufs. Derrière, les pneus rodés signent des temps très proches.
En manche qualificative, Lara et Duclut signent de bons départs, vite rejoint par Nicolas Perez. Finalement, Lara et Duclut creusent un peu l’écart, et finissent aux 2 premières places, devant Perez et De Lima.
Le départ de la préfinale a fait beaucoup de dégâts : Dessens, Escudé et Abel se retrouvent au tas après que Dessens ait subi une grosse poussette, l’envoyant en tête à queue. Les trois pilotes ont pu repartir et commencer à remonter le peloton. Devant, Lara semble toujours indoublable, et précède Perez, qui a doublé Duclut au départ. A la mi-course, la féminine Marine Duclut prend l’ascendant sur Perez, mais fait preuve de trop peu de vitesse de pointe pour inquiéter Lara. Petit à petit, Lara s’échappe et Duclut et Perez continuent à se disputer la seconde place. Derrière, on assiste à une très belle remontée de Florian De Lima, signant le meilleur tour, et recollant au peloton de tête. Lara termine en vainqueur cette préfinale, devant Duclut et Perez. De Lima, après une superbe course termine 4ème. Dans le peloton, on a pu aussi assister à de très belles batailles entre Philippe, Praud, Varennes ou encore Dessens qui a beaucoup remonté pour se classer 8ème. En signe de fair-play, et après une bagarre assez rude, Philippe et Praud se sont attendus dans le tour de décélération pour se serrer la main.
La finale X30 était très attendue… Devant, malgré la tension sportive qui règne, les pilotes restent imperturbables, et Lara, Duclut, Perez et De Lima défilent comme à la parade, dans un rythme effréné. Dans le peloton, cela joue des pontons, ainsi, on a pu voir Philippe bousculé, fait très rare, et une tentative de passage à 3 de front entre Escudé, Praud et Spitz au virage suivant le départ, tentative échue, dont le résultat fut l’accrochage entre Escudé et Praud, ce dernier y laissant sa colonne de direction, son radiateur ainsi que sa bougie. Finalement, en tête, la course se poursuit avec beaucoup de tension, et très peu de tentatives de dépassement, les pilotes approchant spectaculairement la limite. Lara gagne la course, devant Perez, Duclut et De Lima. A noter que Philippe Pionica est étrangement sorti de piste dans le tour de décélération… Petit clin d’œil à Thomas Lara, cet excellent pilote, qui avait roulé à Ganges et qui, durant la course de Ganges et celle d’Alès, a récolté 3 pénalités de la part du même officiel, puis qui s’est fait exclure des championnats pour avoir monté des pneus neufs à Alès. Fin de l’histoire : Lara a reçu sa coupe de vainqueur de la part de l’officiel qui l’a pénalisé, on pouvait lire sur son visage de la joie et du soulagement. Malgré ces déboires, voilà un pilote qui a su apprécier tout son week-end !


N125/ICC


21 pilotes en N125, ce qui prouve que cette catégorie revit dans le sud ouest !
Les meilleurs tours ont été signés très tôt dans la séance de qualifications, et à ce petit jeu là, c’est Pierry Ramos qui se qualifie le mieux devant Luiselli ou encore l’expérimenté et excellent pâtissier (NDLA : je n’ai toujours pas goûté) Aït Ouaret.
Départ tonitruant en manche qualificatives de Didier Luiselli, qui prend le dessus sur Ramos, Fochesato, aussi auteur d’un bon départ, et Aït Ouaret. Pierry Ramos reprend la tête de la course dans le tour 4, tandis que Luiselli baisse son rythme. Finalement, Ramos l’emporte devant Loris Fochesato et Luiselli. Aït Ouaret s’est contenté de suivre sans vraiment attaquer.
En préfinale, Ramos sera intouchable, mais pour la seconde place, la bataille fut rude ! Tout d’abord, une course entre le peloton fermé Benoît-Aït Ouaret-Leder-Luiselli voit Benoît et Aït Ouaret s’échapper, tandis que Luiselli perd du temps en doublant Sébastien Leder. Finalement, outre la victoire aisée de Ramos, Benoît termine à une belle seconde place, lui qui avait été disqualifié en qualifications suite à la monte de pneus neufs (NDLA : il avait pris part à la course de Muret en pneus neufs). Troisième, le stratège du jour : Aït Ouaret, devant Luiselli, revenu très rapidement sur Benoît et Aït Ouaret. On signalera juste la violente sortie de piste de Maxime Spitz, qui est allé percuter le mur de pneus de la chicane… Pourvu qu’il n’ait pas abîmé son BRM…
La finale risque d’être tendue entre Ramos, qui survole ce week-end et Benoît remonté comme une fusée du fond du peloton jusqu’à la seconde place en 24 tours. Ce que l’on attendait arrive : Benoît prend le meilleur départ, mais Ramos reste à l’aspiration. Aït Ouaret n’emboîte pas le pas et devra conserver son podium face à Luiselli, très rapide aussi. Vers la fin de course, la tension monte en tête, jusqu’à ce que Ramos ne contrôle pas parfaitement son freinage à l’épingle du départ, et monte sur Benoît à 2 tours de la fin… course gâchée pour les 2 pilotes ! Benoît ne s’en sort pas trop mal, et termine 3ème, tandis que Ramos écope d’une pénalité de 3 places pour non-maîtrise et achève ce week-end très prometteur en 8ème position. Devant, c’est finalement Aït Ouaret, tout surpris, qui s’empare des lauriers, après avoir contenu Luiselli jusqu’à la fin.



© Cédric Beaume pour www.karting-midi-pyrenees.com
Toutes les photos sont sous le copyright © Semperephoto
Toute utilisation des photos sur un autre site est interdite




Les Résultats


Minimes
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale

Cadets
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale

FFSA
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale

Rotax Max / Rotax Senior / OPEN
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale

TTI
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale

N125 / ICC
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale

X30
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale




Les Communiqués de presse Pilotes


Communiqué de presse de Stéphanie Rollin

Encore une petite course avec la "poisse" à mes cotés !!!

Les chronos sous l'eau ne sont jamais ma tasse de thé.
En pré-finale, je pars avec un gripster qui n'est plus étanche : impossible à réparer en pré-grille. Je finis donc cette manche avec une roue complètement à plat et afin de me consoler, je me fais disqualifier pour quelques grammes en moins.

Je pars donc dernière en finale. Heureusement pour moi, je n'avais pas grand monde a remonter. C’est au 9ème tour que le moteur commence à perdre en compression. Au fil des tours, le moteur battait de plus en plus de l'aile, je n'avançais plus. J'ai fais le maximum afin de terminer mais je voyais que je me faisais distancer de plus en plus. Les trois derniers tours, ce fut la bataille à bâtons rompus avec le National 100 qui était revenu sur moi sans soucis. Je lui ai fermé la porte à trois reprises, en réponse à son attitude, et enfin le drapeau à damiers s'agite, et me voila à la deuxième place des rotax. Ce coup-ci le National 100 n'aura pas eu les rotax… !

J'ai eu grand plaisir à rouler avec Julien Laffon et Frédéric Ostier (avec qui je fais l'inter-régional) mais je regrette une fois de plus qu'en Languedoc-Roussillon , le rotax s'éteigne.

Je remercie tous mes partenaires, ainsi que mes parents qui m’ont supporté tout le week-end.




Crée le 14/05/2006 22:19 par stephane
Mis à jour le 12/08/2006 12:08 par stephane
 Version imprimable
En cas de problème avec le site Internet ou le forum,
contacter envoyer un Email à contact@karting-sud.com

© Association Karting-midi-pyrenees.com
41, avenue du maréchal Foch - 31400 Toulouse
Association loi 1901 n° W313002146
Mentions Légales

Win'Kart Carcassonne


Infos Importantes


Karting 2 Muret

Statistiques
Liens Internet:  4773
nombres de news:  1976
Nombres de Pages web:  503
Design by Geraldine Terrades
This Site is powered by phpWebSite © The Web Technology Group, Appalachian State University
phpWebSite is licensed under the GNU LGPL