Karting-Sud.com Karting-Sud.com
Menu
Accueil
Forum
Calendrier 2017
Live Timing
Circuits
Catégories
Clubs
Résultats
Reportages
Portraits Pilotes
Contacter un officiel
Petites Annonces
Multimédia
Albums Photos
Vidéos
Fonds d'Ecrans
Liens Internet



Le Site Internet
L'association
Contacts du Site
Autocollants







OKS

18/19 mars 2006 : Lavelanet - 1ère Inter-Régionale

Le Résumé de l'épreuve


Lavelanet
Championnat interrégional et trophée Vincent Sanchez Julie Tonelli
19/03/2006


Ouverture des hostilités cette saison à Lavelanet. Les cartes (et karts) ont étés redistribuées cet hiver, et l’on a pu constater l’arrivée de nouveaux très bons pilotes, au milieu de contre-performances frappantes. On regrettera juste la trop forte animation dans les paddocks, quelque fois de mauvais esprit, et les dégradations peu intelligentes effectuées dans la matinée. Pour le reste, l’organisation était excellente, et a su répondre aux très nombreuses sollicitations des pilotes avec brio. Les qualifications se sont déroulées le samedi soir, à la fraîche, la nuit tombante, sur piste sèche, tandis que les courses ont eu lieu sur une piste ventée, tantôt ensoleillée, tantôt nuageuse.

TTI Carbone

Un favoris dans cette catégorie, et toujours le même : Christophe Vernet. Il aura d’ailleurs porté le numéro 1, et se sera distingué très tôt dans le week-end, avec notamment le meilleur tour qualificatif, près d’une demi-seconde devant Benoît et Lavie.
En manche qualificative, le très beau départ de Vernet lui permet de s’envoler vers la victoire, suivi de très près par Christophe Benoît. L’italien Rubino termine troisième, après avoir profité des déboires de Lavie, 4ème, et avoir effectué le meilleur tour en course. On notera l’absence mystérieuse de Martini et Cousin lors de cette manche : ils regardaient le Grand Prix de Formule 1 dans leur camping car, avant de sortir et de regarder la manche croyant que c’était le warm-up. Ils ont compris qu’ils avaient raté la manche qualificative lorsqu’ils ont aperçu le départ…
Départ encore parfait pour Vernet en préfinale, lequel franchit donc la première boucle en tête devant Rubino. Au troisième tour, Vernet rate un rapport et se fait doubler dans son erreur par Rubino et Dominique Martini. Rubino va ensuite s’échapper, avant de se faire exclure de la manche pour poids non conforme. La victoire revient finalement à Martini, au terme d’une belle bagarre avec Benoît, 2ème et Vernet, 3ème.
Un peu de tension au départ de la finale des TTI, avec un premier faux départ, la seconde ligne s’étant mis à la hauteur de la première… Un départ dont fait les frais Christophe Benoît, qui passe totalement à travers. Après un tour, Vernet possède le leadership, juste devant Martini et Lavie. Au quatrième tour, Martini tente l’impossible sur Vernet et rate son dépassement, il perd au passage une place, au profit de Lavie. Rubino et Benoît sont remontés 4ème et 5ème. A la mi-course, Martini repasse second, afin de tenter, à 2 tours de la fin, une ultime manœuvre sur Vernet, au freinage de la grande ligne droite. Un TTI, ça prend beaucoup de place… et c’est l’accrochage entre les 2 leaders. Finalement Lavie l’emporte devant Rubino et Benoît, qui ont profité de cet incident de course. Cousin finit 4ème, loin devant Vernet et Martini.

Minimes

Qualifications serrées entre Guibbert, Suau et Baron, lesquels se classent dans cet ordre.
On retrouve les 3 mêmes en manche qualificative, mais Guibbert perd 2 places au départ et se retrouve 3ème, derrière Suau et Baron. Ces 3 jeunes pilotes vont se dépasser un grand nombre de fois, avant de voir Suau l’emporter devant Guibbert, et Baron, à l’agonie en fin de manche. On aura aussi observé le magnifique peloton : Navarro, Vergnes, Pascal, Burato qui aura fourni une course de très belle facture.
En préfinale, Baron se réveille et réalise un excellent départ, le propulsant en tête. Guibbert et Suau restent inexorablement dans son parre-choc arrière. S’en suivra beaucoup de dépassements entre Baron et Guibbert, tandis que Suau préférait arbitrer les débats à une petite seconde des leaders. Finalement, c’est Guibbert qui l’emporte devant Baron et Suau, trop attentiste. Brancaleone se classe 4ème, à 14 secondes des 3 fusées.
Une finale donc, qui allait être très passionnante, mais qui voit un favoris au tapis dès le quatrième tour : Baron, qui perd sa chaîne. La lutte s’annonce donc entre Suau et Guibbert. Tout reste calme jusqu’aux derniers tours où les 2 graines de champion se lancent dans un mano a mano, se dépassant à tous les tours. Suau se montre le plus malin et l’emporte devant Guibbert. Brancaleone complète le podium.

Cadets

16 pilotes attendus en cadets, autant dire un peloton que l’on avait rarement vu aussi fourni. Dès les qualifications, une hiérarchie se crée : Belmaaziz, Loustaud, Miano, Gilbert et Vaysse trustent les premières places.
C’est le très sympathique Pascal Belmaaziz, qui remporte la manche qualificative, très peu inquiété par ses adversaires, et notamment aidé par la chute au classement de Loustaud au deuxième tour. Joseph Miano termine en seconde position, devant Loustaud, Gilbert et Vaysse. Macadré et Rongier, qui ont produit beaucoup d’effort durant la manche, se classent 6ème et 7ème.
En préfinale, Miano manque son départ, et Loustaud en profite pour emboîter le pas de Belmaaziz. Les 2 pilotes vont s’échapper, tandis que Miano va lancer la poursuite. A la mi-course, Belmaaziz fait une erreur et sort au virage du lampadaire, tombant dans les profondeur du classement et laissant Loustaud filer vers la victoire. Miano termine deuxième, après avoir beaucoup attaqué pour semer ses poursuivants. Belmaaziz ne peut remonter que 6ème.
Belmaaziz abandonne en finale avant même d’avoir bouclé un tour. Loustaud prend le meilleur départ, suivi par Miano et Rongier qui montera en puissance au fil des courses. Macadré et Gilbert perdent gros au départ, puisqu’ils s’accrochent et se retrouvent en queue de peloton, avec beaucoup de retard. Finalement, Maxime Loustaud, très régulier, l’emporte aisément devant Fabien Vaysse auteur d’une course très intelligente, Miano et Rongier.

FFSA/Nationale

En qualification, on assiste à la plus grosse raclée du week-end. Un grand bravo donc, à Nicolas Amiel, qui réussit des qualifications exceptionnelles, en prennant près d’une seconde d’avance sur ses poursuivants : Taquet et Josse.
Départ très chaotique en manche qualificative, avec le plus gros « sac » du week end : 12 pilotes retardés, dont un abandon. Amiel mène les rescapés, devant Taquet et Zervos. Les positions ne changeront pas jusqu’à 2 tours de la fin, où Taquet passe Amiel et s’offre la victoire. Zervos termine 3ème un peu plus loin.
En préfinale, on prend les mêmes, on rajoute Baroghel, et on recommence. Taquet s’offre le meilleur départ, mais est vite dépassé par Amiel, qui confirme ses excellentes qualifications, alors que Zervos est toujours 3ème, devant Carlin et Baroghel. La féminine Ophélie Carlin est victime d’un gros accident au troisième tour, et rentre aux stands pour être analysée par le médecin. Abandon donc d’une prétendante à la victoire. Nicolas Amiel franchit loin devant Taquet la ligne d’arrivée. Zervos et Baroghel finissent roue dans roue pour la 3ème et 4ème place.
Le médecin autorise finalement Ophélie Carlin à reprendre sa place dans le peloton pour la finale, et il a eu raison : non seulement elle est à créditer d’une excellente remontée, mais en plus, elle réalise le meilleur tour en course ! Pas de chance pour le leader psychologique, puisque Amiel ne prendra pas le départ, victime d’une panne subite lors du tour de formation. Taquet s’affirme donc en second leader, puisqu’il prend le meilleur départ, devant Zervos, Baroghel et Josse. Finalement, Thibault Taquet s’échappe au fil des tours, tandis que les 3 outsiders : Zervos, Baroghel et Josse s’attaquent mutuellement. Zervos stoppe la lutte trop tard en lançant la poursuite à 2 tours de la fin, et Taquet termine premier, devant Zervos, Josse et Baroghel. Chez les séniors, c’est Pierre Texier, au dessus du lot, qui s’impose, devant Mathieu Guiraud et Céline Moutet-Fortis, laquelle pourra se vanter d’avoir fait la pige à son père durant tout le week-end. Le « prof » Michel Moutet-Fortis, quant à lui, termine 5ème, au volant d’un kart poussif.
On notera aussi la présence d’un nationale dans cette course : Jean Jouines, lequel n’a pas pris part aux qualifications, et se sera amusé à remonter le peloton en manche qualificative et préfinale, pour finalement partir loin devant en finale.

N125

Plateau extrêmement fourni en N125 et cela fait plaisir ! Cela faisait bien longtemps que l’on n’avais pas vu 24 pilotes dans cette catégorie, et les changements de motorisation des Pech de Laclauze, Lamolinairie, Spitz, Casner ou encore Théron, tous ex Rotax y ont fortement contribués. Malheureusement, le nombre de pilotes midi-pyrénéens et de languedociens dans cette catégorie n’aura pas suffit, puisque c’est un Normand : Cyril Lefèvre, qui signe la pôle pour 16 millièmes devant Christophe Benoît.
Excellent départ de Christophe Benoît, qui s’empare du leadership devant Yoann Sanchez, Pech de Laclauze et Lefèvre, le poleman. Benoît est victime d’une énorme poussette au freinage du lampadaire au tour 2, et doit abandonner, pot d’échappement éclaté. On assiste ensuite à une très belle remontée de Cédric Franques, et à une énorme chute au classement de monsieur « freinetroptard » Pech de Laclauze. Petit à petit, Yoann Sanchez s’échappe, suivi de Franques. Ces 2 pilotes franchiront la ligne dans cet ordre. 3ème un peu plus loin, Lefèvre aura effectué une bonne course, malgré son départ raté ; Hakim Aït-Ouaret termine 4ème.
Très mauvais départ de tous les pilotes, avec une bonne demi-douxaine de faux départs. La direction de course montre le drapeau rouge pour refaire une procédure de départ. Benoît rentre au stands et abandonne, suite à une perte de pot d’échappement. 2ème départ, et très bon envol de Aït-Ouaret devant Sanchez et Lefèvre. Les 3 pilotes vont se suivre sans s’attaquer et terminer dans le même ordre. Franques termine 4ème et clôt le peloton de tête. On remarquera au passage l’excellente performance de Lamolinairie, 5ème, et dont c’était la première course en 125bv.
Sanchez réussit le meilleur départ en finale, il est talonné au premier tour par Franques et Lefèvre. Ce dernier s’empare tôt de la première position, mais Sanchez et Franques menacent toujours. Au fil des tours, Sanchez va perdre en performances, et Franques aura été le dernier à menacer Lefèvre, mais en vain. Lefèvre l’emporte à 800km de chez lui, face à une armada de pilotes locaux : Franques, Sanchez, Pech de Laclauze, Aït-Ouaret, etc… Mention spéciale à Julien Panis, qui n’aura fini aucune manche…

X30

Catégorie la plus fournie pour sa première année de compétition, espérons une longue vie au X30. 31 pilotes ont répondu à l’appel du KCPOM pour en découdre lors de cette première manche du championnat interrégional, et c’est Anthony Delcurou qui signe sa première pôle pour sa première course avec GMD. Mickaël Dessens (Birel), révélation de Ganges, se classe 2ème devant l’expérimenté Michel Philippe (SwissHutless).
En manche qualificative, Anthony Delcurou, dont c’était le premier départ en première ligne manque d’agressivité et laisse Dessens mener la course. Michel Philippe et Hugo Blanchot se lancent dans une bagarre à la limite du fair-play pour la 3ème place. Michel Philippe y perdra des plumes. Alexandre Praud, lui, accumule la malchance, et finit très loin. Finalement, Dessens commettra une erreur et perdra sa première place, du coup, c’est Delcurou qui l’emporte, les bras au ciel, devant Blanchot, pénalisé de 3 places pour conduite anti-sportive, et Pailles. Dessens termine 4ème.
Départ manqué pour Delcurou, qui ne pointe que 3ème au premier tour. Pailles et Philippe sont aux avant-postes. Blanchot déborde d’enthousiasme à plusieurs reprises, et trouve tout seul le chemin du bac à sable. Au fil des tours, Pailles s’échappe, devant Michel Philippe, Fourcade, Delcurou et Soulié. Pailles l’emporte facilement, mais pour la seconde place, Philippe préférant partir 3ème et bénéficier de l’intérieur plante un coup de frein au début de la ligne d’arrivée, afin de laisser passer Delcurou. Ce dernier termine ainsi en seconde position, devant Philippe et Fourcade, abusé par le coup de frein de Philippe.
En finale, durant le tour de formation, Pailles coupe volontairement la piste afin de rejoindre la première ligne qui est sienne. Sur ce, la direction de course décide d’appliquer le règlement et de lui mettre un drapeau noir. Pailles s’emporte et montre des signes d’énervement, aggravant ainsi sa pénalité, et l’excluant de la manifestation. On retrouve donc Delcurou en tête devant Philippe et Emanuel, revenu aux avants-postes. A la mi-course, un petit groupe se dessine, emmené par Delcurou et composé en plus de Philippe, Emanuel, Soulié et Fourcade. Les places ne bougeront pas jusqu’aux derniers tours, où Delcurou craque, et ne réalise pas le rêve… il se fait dépasser par Philippe et Soulié. Le vétéran Michel Philippe l’emporte donc devant Jérémy Soulié et Anthony Delcurou. Emanuel et Fourcade terminent aux 4ème et 5ème rangs, rattrapés en fin de course par Delima, Praud et Dessens.
On regrettera au passage les incidents n’ayant aucun rapport à la course qu’a subi Michel Philippe sur sa voiture et sa remorque. Il a bien mis un point d’honneur à remporter cette course pour se venger des actes de vandalisme qu’il a subi, et c’est tant mieux !

Rotax

Ce n’était pas l’affluence des grands week-ends de course rotax, les X30 et autres N125 ayant accueilli d’anciens pilotes rotax, mais un bon plateau d’une vingtaine de pilotes a quand même répondu présent à Lavelanet. Dès les qualifications, Guillaume Belmon impose son rythme, c’est le seul pilote à tomber sous les 56.0. le local Julien Tudela est troisième.
Dans la manche qualificative, peu d’animation dans ce peloton pourtant réputé pour être très agressif. On notera juste l’accrochage entre Gino Roncalli et Christophe Théau au deuxième tour, résultant d’une incompréhension entre ces 2 pilotes qui pourtant se connaissent très bien. Cet accrochage les empêchera par la suite d’accrocher la victoire dans cette manche, mais on verra qu’elle ne les empêchera pas de briller dans la suite du week-end. Belmon l’emporte assez facilement face à un Tudela des grands jours.
En préfinale, très bon départ de Belmon qui conserve son leadership. Par contre, derrière, c’est plus brouillon, avec Tudela, qui partait 2ème et qui se fait pousser, devant ainsi abandonner. Il saluera au passage sportivement la tour de contrôle lors de son retour aux stands. Cette manche verra Gino Roncalli se surpasser. Il commencera par doubler Escudé dans les premiers tours, puis, à la mi-course, il dépasse Belmon, intouchable jusqu’ici, pour s’emparer finalement de la victoire. Belmont termine deuxième. Derrière, on assiste au retour dans le peloton de tête du local Christophe Théau, pourtant embêté par son moteur, qui termine 3ème, devant Escudé. Frédéric Ostier, premier sénior, arrivé le dimanche matin avec son CRG s’empare de la 5ème place.
Départ de la finale rotax remarqué, puisqu’on assiste à un sursaut de Benjamin Bié, qui s’empare de la première place provisoire après une bataille musclée avec Roncalli, ce dernier abandonnant, et d’un « sac » au milieu du peloton. Julien Tudela, malchanceux mais très rapide jusqu’ici, joue le profiteur et regrimpe dans le top 10. Il faut croire que son destin était de ne rien faire à cette course, puisqu’à 3 tours de la fin, alors qu’il occupait la 8ème place, son moteur le lâche et il doit abandonner. Bié perd progressivement du terrain par rapport à ses poursuivant et se voit doublé par Belmon et Théau. A la mi-course, c’est le jeune Théau qui occupe la première place, mais il n’arrive pas à résister à Belmon sur les derniers tours, et c’est Guillaume Belmont qui remporte cette première course du championnat interrégional en rotax max. Théau termine deuxième, presque déçu, tandis que Bié complète le podium. Chez les séniors, c’est le sympathique Christophe Genin qui s’empare de la victoire, devant Ostier, pourtant l’homme le plus rapide, et Montandraud.
Durant ce week-end émaillé de plusieurs incidents et actes de vandalisme, il faudra aussi retenir le très beau geste de LCG Motorsport. En effet, une pilote rotax de Languedoc : Stéphanie Rollin, a connu beaucoup de déboires samedi, et était même prête à rentrer chez elle, après avoir travaillé dans le paddock jusqu’à 23h… LCG Motorsport, monsieur Guicharousse et monsieur Lucas, voyant cette pilote PCR en difficulté, lui a proposé son aide durant la journée du dimanche. Grâce à lui, la tant appréciée Stéphanie Rollin a pu faire sa course, et a même terminé à une brillante 6ème place.

Open

Catégorie open très dépeuplée en Midi-Pyrénées, puisque seuls 2 pilotes N100 ont fait le déplacement. Et encore… ce ne sont pas des pilotes Midi-Pyrénéens, puisque Antunes-Cardoso et Prat nous viennent tout droit d’Aquitaine. Les qualifications sont remportées par Antunes-Cardoso, Prat ayant eu des problèmes moteur.
En manche qualificative, on assiste à une course serrée, mais sans tentative de dépassement. Finalement, c’est toujours Antunes-Cardoso qui gagne, mais cette fois-ci, Pierre Prat doit terminer sa course à la poussette, sa chaîne ayant sauté à quelques centaines de mètres de la ligne d’arrivée.
La préfinale tournera court, puisqu’au 3ème tour, Prat serre son moteur au bout de la ligne droite, et Antunes-Cardoso s’arrête quelques tours plus tard, n’ayant plus d’intérêt à rouler.
En finale, un seul partant, Antunes-Cardoso. Ce dernier bouclera un tour, histoire d’être classé, puis rentrera aux stands.



© Cédric Beaume pour www.karting-midi-pyrenees.com



Les Résultats


TTI
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale

Minime
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale

Cadet
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale

FFSA - Nationale
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale

N125
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale

X30
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale

Rotax Max / Rotax Senior
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale

OPEN
Essais Chronométrés
Manche Qualificative
Pré-Finale
Finale




Crée le 20/03/2006 07:42 par stephane
Mis à jour le 25/08/2006 10:26 par stephane
 Version imprimable
En cas de problème avec le site Internet ou le forum,
contacter envoyer un Email à contact@karting-sud.com

© Association Karting-midi-pyrenees.com
41, avenue du maréchal Foch - 31400 Toulouse
Association loi 1901 n° W313002146
Mentions Légales

Win'Kart Carcassonne


Infos Importantes


Karting 2 Muret

Statistiques
Liens Internet:  189
nombres de news:  1967
Nombres de Pages web:  502
Design by Geraldine Terrades
This Site is powered by phpWebSite © The Web Technology Group, Appalachian State University
phpWebSite is licensed under the GNU LGPL